Navigation

AccueilActualitésActualités

DIASCOM (Diasporas, communautarismes et re-déplacements en contextes colonial et post-colonial, XIXe-XXIe siècle)

Certaines populations d’origine africaine ou asiatique ont été déplacées à de multiples reprises par les puissances impériales du XVIIe au XIXe siècle, d’abord par la traite négrière, puis par son succédanée l’engagisme. D’autres déplacements massifs de groupes socio-ethniques ont été provoqués par l’émigration organisée, la déportation de colons européens ou par des situations de conflits ou de guerres. Ces mouvements de populations ont ainsi créé des diasporas importantes vers les colonies européennes en Afrique, en Amérique, en Asie mais aussi dans les territoires du Pacifique et de l’Océan indien. Au cours du XXe siècle, un autre mouvement diasporique s’amorce, celui du retour vers les métropoles européennes ou vers le pays d’origine de ces populations alors qu’elles n’y sont pourtant pas nées. Certains groupes peuvent faire le choix d’un retour vers le pays d’origine pour des raisons économiques, culturelles ou identitaires ou préférer une nouvelle migration vers un territoire voisin, tandis que d’autres sont forcés et contraints de quitter le pays d’accueil notamment aux moments des indépendances.

Dans le cadre de son axe 1 « Hommes et biens en mobilité », le CRHIA (Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique) de l’Université de Nantes met en place un programme de grande envergure permettant d’une part l’organisation d’une série d’ateliers et de publications sur ces questions entre 2020 et 2025 et d’autre part la création d’un réseau scientifique international de chercheur(e)s permettant un croisement important des analyses portées sur ces phénomènes migratoires. Il s’agira de réfléchir aux diasporas engendrées par la traite, l’engagisme, et l’émigration forcée en général, à l’époque de l’expansion des empires européens, ainsi que sur les retours et les conséquences contemporaines de ces diasporas au XXe et XIXe siècles.
Ce programme a pour ambition de poser les bases d’un travail à grande échelle et sur la longue durée en étudiant la question des diasporas en contexte colonial et postcolonial dans son acception la plus large et en fédérant un grand nombre de chercheur(e)s appartenant à des champs disciplinaires variés.

Ce programme a également pour objectif d’amorcer un dialogue serein et un travail inédit en collaboration avec les acteurs(trices) des associations mémorielles et identitaires issu(e)s de ces communautés diasporiques permettant d’appréhender ces réflexions comme objet de l’étude scientifique mais également comme des éléments incontournables de la construction des savoirs.

Enfin, il s’agira aussi de mettre en place des actions et créer des outils pédagogiques via une collaboration étroite entre chercheur(e)s, monde associatif et enseignant(e)s afin de valoriser ces histoires et ces parcours auprès d’un large public de citoyens et d’apprenants. Le programme DIASCOM s’appuiera sur l’expertise du LIPE, Laboratoire d’innovation pédagogique sur l’Europe (www.lipe-europe.eu) de l’Université de Nantes et aura pour mission de favoriser l’intégration de ces questions dans les programmes scolaires européens.

Directrices scientifiques :
- Françoise Le Jeune (CRHIA, Université de Nantes)
- Virginie Chaillou-Atrous (CRHIA, Université de Nantes)

Comité de sélection :
- Ajay Dubey (Centre for African Studies, School of International Studies, Jawaharlal Nehru University, New Delhi)
- Allessandro Stanziani (CNRS, EHESS)
- Bernard Michon (CRHIA, Université de Nantes)
- Delphine Diaz (CERHIC, Université de Reims)
- Edward Alpers (UCLA History Department, Los Angeles)
- Ibrahima Thioub (Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal)
- Jenny Raflik (CRHIA, Université de Nantes)
- Judith Misrahi-Barak (EMMA, Université de Montpellier)
- Marie-Pierre Ballarin (URMIS,IRD)
- Mathieu Claveyrolas (CNRS, EHESS, CEIAS)
- Olivier Dard (Sirice, Université Paris 4)
- Pieter Emmer (Université de Leyde, Pays-Bas)
- Vijaya Teelock (Université de Maurice)

Comité organisateur  :
- Françoise Le Jeune (CRHIA, Université de Nantes) : Francoise.Le-Jeune chez univ-nantes.fr
- Virginie Chaillou-Atrous (CRHIA, Université de Nantes) : Virginie.chaillou chez univ-nantes.fr
- Sacha Crusson (chargée de communication, CRHIA, Université de Nantes)
- Aurélie Cloarec (Gestionnaire financière, CRHIA, Université de Nantes)

Plus d’informations


Page créée le lundi 20 avril 2020, par Dominique Taurisson-Mouret.


Tout l’agenda

Dans la même rubrique

Dernières brèves